Catégories
Guest Blogging

Le guest blogging, un outil SEO sous-estimé en France

Suite à l’invitation de Sam, me voici ici présent sur son blog et je l’en remercie. Bonjour à vous chers lecteurs 🙂 Pour les présentations : je m’appelle Nicolas Deschamps, @nicodesh sur Twitter et tient le blog SEOcktail.fr. Tandis que je réfléchissais à la thématique que j’allais aborder, Sam m’en a proposée une qui m’a de suite enchanté : tout simplement le « guest blogging » !

Le Guest blogging est un moyen de communication puissant, permettant de rajouter une touche de fraîcheur à son blog, offrant à ses lecteurs l’occasion de découvrir une variante de la ligne éditoriale habituelle sans pour autant en changer le thème. Elle permet à l’invité d’atteindre de nouveaux lecteurs et donc d’accroitre sa visibilité. Mais surtout, le guest blogging est un outil SEO puissant, voici pourquoi :

Le lien parfait en SEO

On va faire bref pour la définition du lien parfait. Elle devrait de plus mettre tout le monde d’accord, quelque soit la couleur du chapeau.

  • Un lien parfait doit être présent à l’intérieur d’un contenu de thématique similaire à la page linkée.
  • L’ancre du lien doit correspondre aux requêtes sur les quelles on veut ranker.
  • Le lien ne doit pas être en « no follow ».
  • La thématique de l’article et de la page linkée doit être celle de l’ensemble du site.
  • Le lien doit renvoyer vers une page précise ayant comme sujet l’ancre de ce dernier. Ce sera donc rarement une page d’accueil mais plutôt une page profonde.

Le Guest Blogging contre le reste du monde

Bien, maintenant nous savons ce que nous cherchons. Et les référenceurs l’obtiennent avec plus ou moins de réussite principalement grâce à ces supports : Annuaire, Commentaire de blog do follow, Communiqué de presse et Splog.

Annuaire VS Guest Blogging

L’annuaire ne présente que peu d’avantages. Le webmaster laisse rarement une liberté totale sur le choix de l’ancre, il faut croiser les doigts pour que son lien soit en dur et sans no follow… Bref, ce n’est pas terrible. Pourtant un lien reste un lien et si on peut automatiser cette tâche ou bien la sous-traiter pour pas très cher, obtenir du lien en masse étalé dans le temps sur les annuaires ne fera pas de mal. Voici d’ailleurs ici une liste d’annuaires pour vous chers référenceurs 😉 Quoi qu’il en soit, le guest blogging en sort gagnant. Note : Quelques annuaires de qualité sortent du lot, mais ils sont plutôt à caser dans la rubrique « Communiqué de Presse » au niveau de leurs apports dans une stratégie de référencement.

Commenter des blogs do follow

Commenter des blogs do follow peut s’avérer très efficace. Faut-il encore commenter des blogs dans la même thématique que son site. WordPress étant par défaut en no-follow, le simple fait d’obtenir un lien d’un wordpress do follow ne peut qu’être bénéfique aux yeux de Google. Ceci dit, sémantiquement ce n’est pas top : Le lien n’est pas au cœur du contenu et loin du titre de la page… On peut donc faire mieux.

Le communiqué de presse

Ca commence à devenir intéressant. Nous avons une liberté totale dans le choix de nos ancres et de nos URLs. Les liens seront immergés au milieu d’un contenu parfaitement optimisé. Poussés sur quelques digg-likes, les résultats positifs pourront être au rendez-vous.

Le communiqué présente cependant un défaut : votre production sera noyée au milieu de celles des autres auteurs qui ne traitent probablement pas le même thème que vous. Ainsi, sémantiquement, vous ne venez pas d’obtenir des liens de la part d’un spécialiste de votre domaine, mais d’un site brouillon et généreux.

Le Splog

Le Splog (Contraction de Spam et blog) permet de poster le même type de contenu que sur un site de communiqué de presse. A la différence que le site vous appartient, vous en avez donc une maîtrise totale. L’avantage pratique est qu’on peut y poster une soupe incompréhensible mais parfaite sémantiquement pour Google sans attendre en croisant les doigts que son contenu soit validé par le Webmaster. De plus, contrairement au site de communiqués, le blog traitera uniquement du domaine qui vous intéresse, ce qui est un atout majeur. Dans une stratégie black hat (Ce qui implique automatisation, volume, facteur risque, etc) c’est un formidable outil. Mais dans une stratégie white, le splog a déjà moins d’intérêt puisque les liens n’auront jamais autant de poids que ceux émanant de blogs à forte notoriété ou qui du moins ont plusieurs mois voire plusieurs années d’existence, contiennent de l’UGC et ont obtenu du link baiting. Ainsi, à nombre égal, le Guest blogging en sort une fois de plus vainqueur 😉

Le Guest Blogging ? Plus fort tu meurs !

Le Guest Blogging permet d’obtenir des liens on ne peut plus parfaits. Et vous savez pourquoi ? Car sémantiquement et contextuellement ils sont le clone de liens obtenus naturellement avec l’avantage d’être optimisés à votre guise.

Donc ne refusez plus les invitations, ne vous dites plus « J’ai pas envie d’écrire à l’œil pour le blog de quelqu’un d’autre ! » mais dites-vous plutôt que vous allez pouvoir gagner en visibilité et en liens de très haute qualité !

J’espère que cet article vous motivera à accepter et à lancer des invitations, car il s’agit d’un cercle vertueux, un partenariat qualitatif gagnant / gagnant, la naissance d’une synergie qui contribue à l’existence de ce qu’on appelle aujourd’hui le Web 2.0.

Apostille à l’apologie du Guest-Blogging

Je ne reviendrai pas sur les propos de Nico que je valide à 100%, par contre je veux vous parler d’une méthode pour les plus fainéants d’entre vous, et qui ne vise que le côté purement SEO. Il s’agit de contacter un webmaster d’un site qui est dans la même thématique que le vôtre, et de tout simplement lui proposer un échange de bons procédés : vous repérez un article à lui, dont le titre et le contenu correspondent à la page de votre site que vous voudriez voir lier, et qui contient les bons mots-clés pour l’ancre désirée, au besoin on peut rajouter une phrase qui va bien. Le-dit webmaster vous fait donc un lien contextuel vers votre page sans trop se fatiguer, et vous faîtes de même pour lui. Après vous pouvez choisir les pages selon d’autres critères, comme le pagerank ou les liens entrants vers la dite page, à vous de voir…
Voilà à vous de jouer !
PS : un exemple d’échange de ce type que j’ai fait avec Guy Labbe, entre ici et , bon vous pourrez remarquer que là on a lié les NDD (erreur je pense, a posterieri), j’ai même changé le titre de la page de mon site, par déformation professionnelle sans doute ^^;