Etes vous un obsédé de l’ancre optimisée ?

{lang: 'fr'}

Oui? alors arrêtez cette drogue !

Elle est belle mon ancre !

La magie des mots-clé exact dans l’ancre d’un lien a été un faux eldorado depuis trop longtemps dans le monde du SEO et des stratégies de netlinking.
Lier une page avec un keyword exact, 2, ou même une phrase n’est pas franchement naturel.

Quand les gens (qui ne pensent pas qu’au référencement en se rasant le matin) font un lien, ils utilisent la marque du site, ou l’adresse du site (D’où l’utilité qu’il peut y avoir à avoir un mot-clé dans votre marque/url), ou même encore un « cliquez ici ». Ils ne font pas en général des liens du type « ‘rachat de crédit », ou autres termes parfaits pour vous placer en tête sur « poker en ligne »…

Les référenceurs, dont moi, ont toujours été obsédés par l’optimisation des ancres, avec raison à une certaine époque, et cela a duré et a été vrai longtemps, plus de 10 ans? Seulement, cela devient de moins en moins efficace et est de plus en plus repéré par gogole comme un signal de manipulation des résultats.

Un profil de liens naturels inclue des ancres obscures et peu possibles à anticiper, en plus des bons liens optimisés.

NB : cela est aussi vrai si vous laissez toujours le même prénom/pseudo comme ancre de vos commentaires sur les blogs dofollow, cela n’est PAS naturel.

Pour que votre stratégie de tissage soit efficace, elle ne doit pas contenir que des ancres courtes, collant parfaitement à vos désirs de premières pages. Cela est juste anormal d’un point de vue gogolien. Lancez dès maintenant votre opération Nacht und Nebel, nuit et brouillard, ayez l’air naturel !

En SEO toute chose qui peut-être manipulée est utilisée, et les ancres optimisées rejoignent une longue liste de techniques dont les référenceurs usent et abusent.

Même si cela semble rester très efficace sur Bing, google s’est adapté et a modifié ses algos pour contrer cela. Cela il est vrai, ne marche pas encore très bien, loin de là.
CF les google bombing réguliers…

Gogole utilise sans aucun doute des données des médias sociaux pour rajouter de la pertinence à ses résultats et contre-balancer l’abondance des pratiques de spams de liens sur le web, en tous cas en partie et quand cela est possible. Voir l’intéressant concept de PersonRank dont parle LB.
En effet même un ogre comme gogole a du mal à faire le ménage dans ses pages, car « Internet est un grand espace et nous sommes loins d’être parfaits » comme l’a concédé récemment un employé de Gogole.

Si vous êtiez un moteur de recherche, comment chercheriez vous à combattre la trop grande importance que vous donnez aux liens et aux ancres? Certainement au niveau du contenu OnPage, c’est pourquoi un contenu unique, important, utile et de grande qualité reste une chose plus importante que jamais…

Webmaster pro,vivre, et bien, de l’édition de ses sites exclusivement de 1999 à 2012. Consultant et référenceur Senior depuis 2012 après un passage en tant que Chef de Projet SEO en agence (Kelcible.fr) à Angers où j’ai pris la suite de maître Robineau.

Pour le cursus scolaire, j’ai un Bac S spé Maths(1999), un DUT informatique obtenu à l’I.U.T info de La Rochelle(1999-2001), et une Licence de Psychologie obtenue à l’UFR Sciences Humaines de Angers(2008-2011).

Me demandez pas le rapport entre les deux, si ce n’est votre serviteur qui incarne aussi l’Amour entre Tiercé (49125, France) et Abomey-Calavi (Bénin), Yes vise le grand écart ontologique !

Pour le CV amoureux, vous trouverez facilement mon 06!

Twitter Skype 

{lang: 'fr'}
More from Samuel Hounkpe

Microsoft et Murdoch continuent leur croisade contre google

{lang: 'fr'}Tweet La croisade de Rupert Murdoch(Newscorp) contre Google commence vraiment à...
Read More

40 Comments

  • Personnellement, je suis d’accord sur le fait que la diversification des ancres est très bonne pour :
    – gagner la confiance de Google (au début)
    – améliorer son trafic de longue traîne

    Ensuite, lorsqu’on a une base bien seine et qu’on vu absolument aller se placer sur « le » mot clé concurrentiel… bon, y a rien à faire, il faut utiliser le mot clé dans l’ancre. Par contre, on peut continuer à glaner, en plus, des liens non-optimisé pour « garder » le trust (par précaution).

    • Oui tout à fait, avoir une bonne base de liens diversifiés dans le temps permet ensuite de plus lâcher les vannes, seulement penser « natural » me semble primordial à tous moments d’un référencement.

  • « cela devient de moins en moins efficace » : je ne suis pas tout à fait d’accord.

    En effet, il faut varier les ancres mais si l’on veut se positionner sur des requêtes concurrentielles, on est bien obligés d’utiliser les ancres adéquates …
    Pour ce qui est d’avoir l’air naturel, je pense que le linkbaiting fait le reste : nous, on fait des liens avec des ancres optimisées et ceux qui parlent de nous (si notre contenu est intéressant bien sûr), font des liens pas forcément optimisés donc au final l’ensemble devient « naturel » aux yeux de notre ami Google …

  • Diversifier, ca reste le maitre mot dans toute stratégie de référencement. Néanmoins, une bonne ancre reste plus pertinente qu’une ancre « cliquer ici » vis à vis de gogole et ca, pour le moment, ne pas en tenir compte, c’est un peu se tirer une balle dans le pied lorsque la concurrence est rude. Cela dit, je suis tout à faire d’accord avec toi sur certains points, comme le fait qu’il faille ne pas abuser des mêmes ancres pour un même sites et les diversifier au maximum.

  • On dirait qu’à force les choses vont s’inverser. Vous lisez un bouquin sur le SEO et la rédaction web. Hop, vous faites un article selon les règles, respectant les méta, le balisage sémantique, les ancres correctes, et vlan… sur-optimisation?

    • Le référencement est une pratique empirique avant tout, la lecture c’est bien, la pratique et l’adaptation aux réactions de Gogole sont les meilleurs moyens d’y arriver ! 😉

  • C’est clair il faut varier pour paraître le plus naturel possible. Mais personnellement j’ai quelques exemples qui prouvent le contraire, même sur du moyen / long terme 🙂

  • C’est clair que lorsqu’on écrit un communiqué de presse, il est très peu naturel de placer l’expression exacte que l’on cherche à faire monter.
    Par exemple, je me suis longtemps posé la question de savoir si mon ancre hotel tunis avait plus de poids que mon ancre hotel a tunis. Comme quelqu’un l’a dit ici, le référencement est empirique et ma petite expérience à ce sujet me donne à penser que la requête sans la préposition est plus efficace.

  • J’utilise 4 ancres différentes pour mon site et cela depuis le début de la création du site y a environ 5 mois.

    Comme je ne savais pas exactement si Google sanctionne les « matracages » avec le même ancre j’ai opté pour la diversification de celles-ci et éviter qu’un jour Google « me tombe sur la tête » .

  • Perso je préfère utiliser un peu d’ancres optimisées (surtout sur des pages puissantes) mais pour le reste, les diluer avec beaucoup de variations plus naturelles … car ça passe toujours mieux et c’est plus beau de cette façon 🙂 même dans les CP…

  • Diversifier les ancres est essentiel pour passer entre les mailles du filet d’algorithmes de GG : prénom, nom de la marque, activité, synonymes, ancres à 1 mot, ancres longues.

    Une bonne technique consiste à placer des ancres optimisées vers des pages qui contiennent un lien vers le site à optimiser ! Et bien sur, lier vers les pages profondes et pas uniquement sur la page d’accueil !

    Avec de l’optimisation à la main, on risque quand même assez peu d’être pénalisé ou blacklisté… avec des techniques automatisées, c’est une autre histoire 😉

  • Du point de vue du neophyte, ca reste tout de meme pas super naturel les mots cles dans les commentaires de Blogs. Ma regle d’or pour l’optimisation SEO sans perdre de cheveux c’est de faire ce qui est naturel pour l’utilisateur et Google suivra.

    John

  • Pour travailler tous les jours sur le linking, la diversification des ancres à un impact presque nul sur les moteurs. Un exemple : mieux vaut 100 ancres identiques que 100 ancres différentes pour un même domaine (comme en ce qui me concerne avec les ancres « WordPress » et et « Référencement » qui pointent vers mon site).

    Le problème de l’ancre optimisée, c’est surtout de diversifier les sites et domaines. Une même ancre présente sur 1 fois sur 100 domaines aura plus d’impact qu’une ancre présente 100 fois sur un seul nom de domaine.

  • Est ce qu’il existe une etiquette a suivre lorsque l’on utilise des ancres optimisees sur des sites qui n’utilisent pas KeywordLuv?

    J’ai laissez des ancres sous forme de mots cle ou john @ mot cles mais certains blogueurs n’ont pas trop aime et efface mes commentaires.

    Des conseils?

  • @john de vitamines oui ça peut arriver que les commentaires déposés avec des ancres sur certains blogs ne soient pas validés ni acceptés car ça pourrait être pris pour du spam ou de l’abus etc…
    Si y a « comment luv » c’est beaucoup mieux ça permet aux visiteurs de déposer des commentaires tout en gardant des pseudos corrects voire leurs prénoms et de pouvoir mettre son ancre en même temps(comme ici sur ce blog qui a le comment luv ^^)
    Personnellement certaines périodes je garde toujours le même ancre pendant quelque temps et ensuite je change par une autre, comme un cycle mes 3 ou 4 ancres tournent en boucles chacun son tour ^^.

  • Personnellement je travail peu l’optimisation de l’ancre sur des pages/sites à faible popularité et j’essaye de varier. En revanche sur les échanges de liens croisés, présence de lien sur une page populaire j’optimise beaucoup sans être extrême et ça marche plutôt pas mal. C’est assez frustrant de placer un « cliquez ici » sur un PR4.

  • Une base de mot clé diversifiée est nécessaire au début du site (notamment pour améliorer la confiance de google). Mais ensuite le référencement se fait de manière naturelle par les visiteurs du site, il faut alors se consacrer à des placements plus « stratégique » et précis…

  • La diversification des ancres ne conduit pas forcément à une désoptimisation des liens. Le problème en réalité c’est que souvent les stratégie de netlinking (je rejoins phil – sublimeo) sont dirigées presques exclusivement sur la page d’accueil, voir quelques index de rubriques importantes.

    Diversifier ses ancres, c’est aussi diversifier les pages vers lesquelles pointent le lien. En diversifiant les pages d’arrivées, il faut prendre soin de choisir (1, 2 ou 3 mots clés spécifiques à cette page).

    Ce que ne dit pas l’article, c’est que les ancres utilisées à l’intérieur d’un site sont aussi (voir même plus) importantes que les ancres externes.

    En gros, si on ne veut pas se « faire griller » (et je ne vois pas en quoi ce serait mal d’optimiser ses ancres), on peut très bien faire diversion, en liant sur de la moyenne traîne les pages profondes qui feront un lien (avec ancre optimisée) sur la requête que vous convoitée

  • Pour ma part, j’utilise plusieurs dizaines d’ancres en fonction des requêtes sur lesquels je veux me placer et je switch en fonction des pages sur lesquelles je les pose (contexte, thématique, alternance, etc..)

  • En ce qui me concerne, je n’utilise que ça, même pour les sites externes, c’est plus explicite pour l’internaute, et je trouve que cela montre une belle page bien construire au niveau rédactionnelle. Tandis qu’avec les liens ‘cliquez ici’ on est plus à la rédaction de base …

  • Perso je bombarde avec une bonne dizaine d’ancre différente. Par exemple monsite.com/page1.php je link avec comme ancre page1 ainsi de suite. J’évite de spam mon index car ce n’est plus du tout efficace.

  • @Sebastien, c’est vrai que c’est une bonne idée de linker vers autre chose que sa page d’accueil, nous on ne le fait pas encore assez pour notre site.

    Moi la question que je me pose actuellement, c’est l’impact de différents mots clé(ancres) qui pointent vers la même page et qui proviennent tous (les ancres) du même site. Est-ce que ça sera tout aussi peu efficace qu’avoir 30 BL du même NDD avec une ancre unique?

      • @flavian
        Il est inétressant de linker sur d’autres pages, par contre attention car très souvent sur les blogs WordPress, les liens a rallonge passe direct en spam.

        tu dis que dès le deuxième lien il y a moins d’impact. J’entends de la part de référenceurs que le deuxième lien n’a pas d’impact, t’en penses quoi ?
        je te pose la question car je n’ai évidemment pas la réponse.

  • Je n’ai toujours pas d’idée définitive sur la question. J’ai l’impression que ça dépend beaucoup de la concurrence non?
    Là j’ai un site sur lequel je bombarde une dizaine d’expressions tournant autour du mot-clé: je suis 2ème sur l’expression exacte (avec les guillemets » et à la ramasse sans… ça fait qu’un mois tu me diras.
    Vous avez déjà fait cette expérience?

  • Je rejoints entièrement ta position à ce sujet et je pense qu’il est important de mixer tout un panel de mots clés pour réussir son référencement. Le gros problème est qu’il faut réussir à expliquer ça aux clients qui ont été conseillés par des fans des ancres optimisées et qui ne veulent plus que ça. T’as beau leur expliquer que ce n’est pas bénéfique à long terme, ils s’en contre-fichent et veulent du lien, du lien et encore du lien !

  • je découvre cet univers de plus en plus, ses règles, la précision de chaque mot
    cet article est encore une façon d’aller plus en avant dans ce travail d’orfèvre !
    merci
    Sarah psy en ligne

Comments are closed.